Lettre d’un Africain à son homologue Blanc

Publié: 22 février 2006 dans Actualités et politique

Cher frère blanc

 

Quand je suis née j’étais noir

Quand j’ai grandi j’étais noir

Quand je vais au soleil je suis noir

Quand j’ai peur, je suis noir

 Quand je suis malade je suis noir

Quand je mourrai, je serai noir

 

Tandis que toi, Homme blanc

 

Quand tu es né, tu étais rose

Quand tu as grandi, tu étais blanc

Quand tu vas au soleil, tu es rouge

Quand tu as froid, tu es bleu

Quand tu as peur, tu es vert

Quand tu es malade, tu es jaune

Quand tu mourras, tu seras gris

 

Et après ça, tu as le toupet de m’appeler

 

« Homme de couleur »

Publicités
commentaires
  1. Meg dit :

    j’adooooore ! C’est ce que je pense je me demandais si quelqu’un un jour écrirait un truc de ce genre super !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s