Fayçal al-Quassem, Al Jazeera ?

Publié: 10 mars 2006 dans Actualités et politique

La voix des arabes
 
Qui y a t-il derrière cette chaîne basée au Quatar ? Quelle idéologie professe t-elle ?
      Fayçal al-Quassem, le présentateur vedette d’Al-Jazira et le journaliste le plus célèbre du monde arabe.
Un ami vient d’appeler pour le prévenir que lesv représentant du Golfe, réunis à Doha, viennent demander, une fois de plus, sa tête à l’émir du Quatar. A cause de son émission "Direction oppossée", le prince Abdullah d’Arabie Saouide a boudé le Conseil des pays du Golfe, et ce n’est pas le seul. "Grâce à moi, ce congrès a été celui des chefs d’Etats absents", s’amuse Al-Quassem. A Doha, le présentateur est un impertinent.
      Comment pourait-on se passer de lui ? Fayçal al-Quassem est plus qu’une star du petit écran. Aux yeux des nostagiques de la grande époque de Nasser, il incarne la voix des Arabes. Ce fils de paysans syrien, titulaire d’un PHD (diplôme 3ème cycle) de littérature anglaise, est le leader charismatique d’un monde arabe virtuellement unifié. Chaque mardi 21 heures, temps universel, les spectateurs arabophones fascinés se rassemblent devant la fameuse émission qui propose des débats où s’exprime une vision "non occidentale". "Oussama Ben Laden, a-t-il servi ou desservi l’Islam ?", "le sionisme, est-il pire que le nazisme ?", "La voix des Arabes", s’interrogeait le "docteur" Al-Quassem.
Dans le monde, selon le docteur al-Quassem, il y a que deux catégorie de gens. D’un côté les ennemis, les Etats-Unis et les sionistes, de l’autre ceux qui les combattent (Ben Laden et le Hezbollah), malgré les efforts déployés par les "collaborateurs", les "vendus"(dirigeants arabes contre lesquels le présentateurs déchaîne toute sa hargne). 
Alors chaque mardi, les ambassadeurs des pays arabes se demandent si cette fois, ce sera leur tour de devoir faire leur valise. Le marocain, le Saoudien, le Jordanien, le Barhrënie (…). Tous ou presque on dû, un jour ou l’autre, se plier à ce jeu de chaises musicales diplomatiques. "Quant à l’Irakien, cela fait un moment qu’il a disparu", confie un diplomate en poste à Doha,n qui a renoncé à s’inquiéter des absences de ses confrères. Fayçal al-Quassem tient le compte de ces péripéties diplomatiques avec gourmandise : les plaintes officielles des gouvernements arabes, ce sont des médailles. 
         Il raconte avec délectation les débuts de sa succes story à Al-Jazira :
"Je pensais que ce serait une chaîne comme les autres, vous savez : qui Sa Majesté va voir, qui elle a vu, qui elle verra…
Logique, puisque la dhaîne appartient à l’émir du Quatar, alors j’ai fait un test : ma première émission critiquait la politique des pays du Golfe. Violement je m’apprêtais à faire mes bagages, mais ils m’ont félicité. Depuis je fais ce que veux!"

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s