R & B…

Publié: 29 juin 2006 dans Actualités et politique

A ne pas confondre avec le RYTHME’N’BLUES, le R & B est un mélange de voix soul et de sons issus du Hip-hop


              

         Le phénomène R&B ne fait pas allusion à une éventuelle résurrection d’Otis Redding ou de Percy Sledge. Le R&B d’aujourd’hui (à prononcer « arennbi » ou, mieux « awennbi » à l’américaine, pour faire plus authentique) n’a en effet rien à voir, si ce n’est ses initiales, avec le rythme’n’blues. Il n’en est qu’un lointain descendant, de la même façon qu’il partage nombreux gènes la soul et le hip-hop.

 

       Faire l’arbre généalogique du R&B est une tâche titanesque, tellement les influences son variés. Disons que si l’on mélange les grandes voix soul, comme celles d’Aretha Franklin ou d’Al Green, le new jack des années 80 et l’électronique des années 90, on obtient le R&B d’aujourd’hui. Il combine le sens mélodique et les amples de la soul, avec une production et des couleurs musicales issues du rap, c’est à  priori une musique de kahlouch (black en arabe), même si quelques pâlot tentent, sans succès, de s’y coller. Il est monopolisé par les filles, souvent rebaptisées « bombes du R&B » pour des raisons esthétiques évidentes.

Pour s’y retrouver, il s’agit donc de se méfier des contrefaçons et de démêler le R&B « canal historique », celui qui à tout inventé, du R&B « prêt à l’emploi », qui fait le bonheur des FM.

    

    Coté musique, le R&B doit beaucoup au hip-hop : même ambiance sonore. Hip-hop et R&B s’invitant souvent sur leurs disques respectifs, la frontière entre les deux genres devient parfois floue, et c’est normal : ils ont poussé au même endroit. « J’ai grandi avec le vieux R&B et la soul, puis envieillissant j’ai commencé à aller aux fêtes hip-hop de mon quartier. C’est pour ça que je chante presque comme un rappeur », explique Marie J. Blige.

En R&B, c’est la voix exceptionnelle mais aussi les textes qui priment, la voix ne suffit pas, il faut que le chanteur sache aussi écrire, avoir des choses à dire, un message que tu veux faire passer. Ce n’est un hasard si Jill Scott était poètesse avant de se tourner vers la musique.       

     

    Avec une telle crédibilité, les divas sont des cautions morales idéales pour toute pop star désireuse d’encanailler son image. Elles sont donc souvent invitées à venir leurs voix sur les disques des autres. George Michael a-t-il du mal à casser son image pop ? Et hop, un petit du avec Mary J. Blige, et George devient d’un coup plus « groovy ». l’effet magique de la diva.   

      

      La différence entre le R&B canal historique et celui de ces nouvelles venues ne se perçoit seulement à l’oreille (il penche plutôt vers la pop que vers le hip-hop), mais aussi à l’œil. Pour faire vite, on peut appliquer la méthode dite « du nombril ». Démonstration : Missy Elliot montre-t-elle son nombril entre un T-shirt et une minijupe ? Non. Les Destiny’s Child, oui. 

 

       Ce nouveau R&B, musicalement efficace et visuellement glamour, marche tellement bien que tout le monde en veut une miette Britey Spears, les Spice Girls, Jennifer Lopez alignent les productions « R&Bisantes ». Comment s’y retrouver et démêler le vrai du faux ?

 

© Jamil Zaïani

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s